Egalité femmes – hommes : passons aux actes !

Nos associations ont été reçues ce vendredi 27 mai par Mme Roselyne Bachelot-Narquin, ministre des solidarités et de la cohésion sociale, en charge des droits des femmes et de la promotion de l'égalité entre les femmes et les hommes.

08/07/2011
Egalité femmes – hommes : passons aux actes !

Si nos associations considèrent comme positif que des personnalités politiques s’engagent en soutenant l’appel, nous exigeons qu’au delà, des engagements soient pris en matière des droits des femmes.

Nous déplorons qu’à ce jour, les politiques menées par le gouvernement auquel appartient Mme Roselyne Bachelot-Narquin, n’aient fait qu’aggraver la situation. C’est notamment le cas de la réforme des retraites votée à l’automne dernier qui va avoir pour conséquence de faire basculer des milliers de femmes dans la précarité.

Le gouvernement doit prendre rapidement des mesures pour lutter contre le sexisme :

  • Développer des campagnes grand public pour lutter contre les stéréotypes sexistes et prendre des mesures pour que les propos sexistes ne soient plus tolérés dans l’espace public.
  • Lutter contre les violences faites aux femmes : une loi a été votée il y a près d’un an. Son application n’est toujours pas réelle sur tout le territoire. Les moyens pour qu’elle soit effective ne sont pas au rendez-vous. Les derniers décrets d’application doivent maintenant être signés et un Observatoire national des violences doit être mis en place et doté d’un plan d’action avant l’été.
  • Soutenir les actions de terrain pour construire d'autres relations filles / garçons dès la petite enfance mais aussi femmes / hommes en apportant un soutien financier conséquent aux associations impliquées. Les subventions allouées en 2010 doivent être intégralement maintenues en 2011.
  • Le gouvernement doit enfin mettre en place des politiques publiques cohérentes qui prennent en compte l'ensemble des inégalités de sexe et qui promeuvent une culture de l’égalité entre les femmes et les hommes dans notre société. Cela passera notamment par l’application des décrets et loi votés : revalorisation de l’acte d’interruption volontaire de grossesse et moratoire sur les fermetures de centres IVG ou encore application des lois sur l’égalité professionnelle.


Dans les semaines et mois qui viennent, nous jugerons sur les actes la volonté réelle de lutter contre le sexisme et de faire avancer les droits des femmes.


Signataires :
Le Planning Familial
CLEF
Ruptures, réseau féministe
OLF